• Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon

© Datakalab 2017-2018

Please reload

Articles récents

RESULTS: the emotional suffrage of the French presidential debate

05.05.2017

Emotional engagement is at the heart of the presidential debate. Discover which candidate generated the most emotions.

 

 

2ème édition du Suffrage Émotionnel de Datakalab

 

Marine Le Pen a suscité légèrement plus d’émotions (11,3%) qu’Emmanuel Macron (10,6%) lors du débat de l’entre-deux-tours de l’Élection Présidentielle organisé hier soir. La candidate du Front National a devancé son opposant en émotions négatives (+15%) tandis que le prétendant d’En marche a généré davantage d’émotions positives (+5%), d’après le Suffrage Émotionnel réalisé par le laboratoire conseil en neuromarketing Datakalab.

 

 

 

Le score émotionnel moyen du débat d’entre deux tours (11%) a été largement supérieur à celui du premier débat à cinq du 20 mars dernier (7,5%). Ce résultat montre que la confrontation a suscité un grand intérêt de la part des téléspectateurs, qui ont été à la fois plus attentifs et plus réactifs, en provoquant plus d’engagement émotionnel. La multiplication des moments d’affrontements, les échanges très tendus, les séries de punch lines (phrases clés) et d’attaques-ripostes en sont la cause.

 

Les joutes verbales et les accrochages ont provoqué 20% d’engagement émotionnel

en plus pendant tout le débat. Les 5 thématiques qui ont provoqué le plus d’émotions

sont :

1- les institutions

2- l’introduction

3- le temps de travail

4 - Le chômage

5 - la fiscalité

 

 

 

 

 

Les institutions, l’introduction et la Sécurité Sociale sont les sujets sur lesquels Marine Le Pen enregistre les scores émotionnels les plus élevés par rapport au candidat d’En Marche. Emmanuel Macron, lui, a suscité le plus d’émotions par rapport à son opposante du Front National lors de ses interventions à propos du chômage, du temps de travail et de la fiscalité.

 

 

La candidate du Front National, qui a tenté de faire sortir Emmanuel Macron de ses gonds en l’attaquant du début à la fin du débat, a produit 15% d’émotions négatives (colère, dégout, tristesse) en plus que son opposant.

Dans sa riposte, Emmanuel Macron a produit 5% d’émotions positives (sourire et surprise, associés à une adhésion) en plus que Marine Le Pen. La candidate du Front National a donc suscité plus d’engagement émotionnel, mais des émotions à forte valence négative.

Premier laboratoire conseil en neuromarketing en France au service de la stratégie de transformation et d’innovation des marques, Datakalab optimise la connaissance client à travers la data émotionnelle. À l’occasion de l’Élection Présidentielle, le laboratoire conseil a appliqué son expertise à la lecture du débat politique pour proposer le Suffrage Émotionnel, un outil innovant qui complète les sondages et les analyses basées sur le déclaratif.

Après une première édition réalisée lors du débat entre les cinq principaux candidats, avant le premier tour, Datakalab a renouvelé mercredi soir cette expérience inédite en France. Grâce à des outils issus des neurosciences et à des algorithmes propriétaires, Datakalab a collecté et traité en temps réel les données physiologiques et physiques traduisant les émotions et l’engagement d’un panel représentatif de la population française.

 

Tags:

Partager
Twitter
Please reload

Suivez-nous
Please reload

Tags
Please reload

Archives
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Facebook Icon